Logo GOURDON en Sâone-et-Loire

GUIDE
« VOS DROITS ET DÉMARCHES »
POUR LES PARTICULIERS

Accueil particuliers / Famille / Séparation des parents / Révision du montant de la pension alimentaire

Révision du montant de la pension alimentaire

La révision de la pension alimentaire se définit comme un ajustement du montant de la pension. Pour que la révision soit possible, une ou plusieurs conditions doivent être réunies : augmentation des revenus de la personne qui la verse, augmentation des besoins de la personne qui la reçoit. Pour obtenir la révision, il faut saisir le juge aux affaires familiales (Jaf) . Attention, la révision de la pension alimentaire doit être distinguée de la réévaluation de la pension alimentaire.

Quelle différence avec la réévaluation de la pension alimentaire ?

Révision de la pension alimentaire

La révision se définit comme un ajustement du montant de la pension. Celui-ci est décidé par le juge pour prendre en compte l’évolution des ressources de la personne qui la verse ( débiteur ) et les besoins de la personne qui la reçoit ( créancier ).

Réévaluation de la pension alimentaire

La réévaluation correspond à l' évolution de la pension en fonction d’un indice de référence. Il peut s’agir, à titre d’exemples, de l’indice du coût de la vie, de l’indice des prix à la consommation. Cet indice est fixé par le juge dans la décision ordonnant le versement de la pension alimentaire.

Quelles conditions pour demander la révision de la pension ?

La demande de révision de la pension alimentaire doit être justifiée par des éléments nouveaux :

  • Augmentation de salaire, héritage ou obtention d’une rente pour la personne qui verse la pension alimentaire

  • Augmentation des charges, du loyer, des frais de scolarité ou baisse de revenus de la personne qui reçoit la pension

Ces faits doivent être intervenus après la dernière décision (jugement ou ordonnance) rendue par le juge et portant sur le montant de la pension.

Comment saisir le juge ?

Vous êtes la personne qui reçoit la pension alimentaire (créancier)

Si le montant de la pension est devenu insuffisant pour subvenir à vos besoins, vous pouvez demander une augmentation du montant de la pension auprès du juge aux affaires familiales (Jaf).

Vous devez remplir le formulaire cerfa n°11530 et l’adresser au tribunal du lieu où vous résidez.

Tribunal judiciaire ou de proximité

Le juge étudiera votre demande pour estimer si une augmentation est justifiée et possible.

Vous êtes la personne qui verse la pension alimentaire (débiteur)

Vous pouvez demander une réduction ou une suppression de pension alimentaire auprès du juge aux affaires familiales (Jaf).

Vous devez remplir le formulaire cerfa n°11530 et l’adresser au tribunal du lieu où réside l’époux(se) créancier ou le parent qui assume la charge des enfants (même majeurs).

Tribunal judiciaire ou de proximité

Le juge étudiera votre demande pour estimer si une réduction ou suppression est justifiée et possible.

Quels sont les documents à fournir ?

Le demandeur doit fournir la copie des documents suivants :

  • Acte de naissance (copie intégrale ou extrait avec filiation )

  • Acte de naissance de(s) enfants(s) : copie intégrale ou extrait avec filiation

  • Acte de mariage ou livret de famille

  • Pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport…​)

  • Dernière décision ayant statué sur la pension alimentaire

  • Tout justificatif de ses ressources (copie des 3 derniers bulletins de salaire…​)

  • Attestation de chômage ou de congé de longue maladie, si nécessaire

  • Tout justificatif de ses charges (quittance de loyer…​) et de ses besoins

  • Factures des frais de scolarité, de soins médicaux ou de toute autre dépense de la vie courante

Attention

les pièces à fournir varient selon la situation . Il est vivement recommandé de lire la notice du formulaire de demande pour obtenir la liste en fonction de votre situation.

Direction de l’information légale et administrative

27/07/2021

Où s’adresser

Préparer votre démarche à l’aide de formulaires

A voir aussi :

Définitons

Débiteur : Personne tenue envers une autre d’exécuter une obligation (qui peut être le versement d’une somme d’argent)

Filiation : Lien juridique entre un enfant et son père et/ou sa mère

Créancier : Personne à qui l’on doit de l’argent ou la fourniture d’une prestation

Références